Home Sécurité Lutte contre le terrorisme : l’Armée continue de marquer des points

Lutte contre le terrorisme : l’Armée continue de marquer des points

62
0
SHARE

Les groupes armés terroristes, où qu’ils se trouvent, n’ont plus la liberté de se mouvoir avec aisance ni la capacité de se constituer des sanctuaires inexpugnables. Ils sont traqués inlassablement par les FAMa, avec des résultats probants dans divers théâtres d’opérations

Les Forces armées maliennes (FAMa) continuent de détruire les sanctuaires terroristes dans le cadre du plan Maliko et de l’opération très spéciale Kélétigui. Dans ce contexte, plusieurs actions majeures menées depuis le début du mois par les soldats maliens face à un ennemi en débandade, tentant de se réorganiser, ont produit des résultats satisfaisants sur le terrain.

Ainsi, dans un communiqué en date du mercredi dernier, l’État-major général des Armées informe l’opinion publique que sur le théâtre-Est de l’opération Maliko, les FAMa ont exploité et consolidé les acquis de la réaction vigoureuse contre l’attaque de l’emprise de N’Tahaka sur l’axe Gao-Gossi. De même que les leçons apprises des tirs de six obus essuyés par le camp FAMa-Takuba-Minusma de Ménaka le 7 mars 2022 avec la précision des indices sur d’éventuelles complicités.

Sur le théâtre Centre de l’opération, dans la Région de Ségou, poursuit le document, les reconnaissances offensives de fouilles ont été conduites dans la forêt de Ouagadou, zone refuge des terroristes, avec un focus sur la zone des puits. Au cours de ces reconnaissances, « un véhicule suspect, parmi les quatre en fuite, a été immobilisé par des tirs de sommation aux environs du puits de Cheick Ahmed.

Les cinq occupants, dont deux blessés sont pris en charge par les FAMa, et ont été remis au chef de tribu de la source d’eau», explique la source miliaire. La même unité FAMa a réagi à une embuscade dans la forêt de Ouagadou avec un bilan de 18 terroristes neutralisés, cinq AK-47, autant de fusils, un lance-roquette antichar (Lrac), un lit picot, cinq motos récupérés et quatre Engins explosifs improvisés (EEI) détruits.

Par ailleurs, dans le secteur de Niono, une unité FAMa a désarmé des chasseurs en possession de huit PM. Dans les Régions de Mopti et de Bandiagara, cinq terroristes poseurs d’EEI ont été neutralisés et six EEI détruits, ajoute le communiqué. Également une mission d’appui embarquée par hélicoptère pour une opération sur une position ennemie dans la localité de Kargué, à une trentaine de kilomètres de Sevaré, a neutralisé une vingtaine de terroristes sur des motos et en embuscade contre une patrouille de l’Armée.

En outre, une reconnaissance offensive dans les zones de Pissa et Baye, dans le Cercle de Bankass, a permis de récupérer 66 fusils de chasse, 10 pistolets automatiques, six AK-47 et une quantité importante de munitions en vrac. L’opération a également abouti à la récupération de trois AK-47, six carabines, cinq motos, cinq bidons remplis de salpêtre, du matériel de fabrication d’EEI détruit, deux radios de longue portée et 10 mortiers artisanaux, précise la note.

Le communiqué de l’état-major ajoute que dans la Région de Koutiala, les reconnaissances offensives ont été effectuées dans les forêts de Boura et de Mahou. La patrouille a interpellé et remis à la gendarmerie un suspect terroriste lors de la reconnaissance offensive à Boura.

Dans les Régions de Sikasso, Bougouni et Koulikoro, les priorités ont porté sur la précision des renseignements ayant permis de localiser des complices terroristes.

«Des dispositions sont en cours pour les mettre hors d’état de nuire», annonce l’état-major tout en rassurant les populations que les FAMa resteront fidèles à leurs missions régaliennes de protection des personnes, des biens et de sauvegarde de l’intégrité de l’ensemble du territoire national.

Source : l’Essor

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here