Home Economie Koulikoro : La production céréalière attendue inférieure à celle de l’an dernier

Koulikoro : La production céréalière attendue inférieure à celle de l’an dernier

160
0
SHARE

Plus de 829 mille hectares, c’est la superficie totale de la production de céréales prévue pour la campagne agricole 2022 dans la région de Koulikoro. Soit une réduction de 11% par rapport aux 933 276 hectares de la campagne précédente. La prévision de la production céréalière est estimée à 1, 580 million de tonnes contre 1, 882 million de tonnes pour la campagne dernière. Soit une baisse de 16%. Ces chiffres ont été donnés par le rapport annuel de la direction régionale de l’Agriculture de Koulikoro. Le document indique que le taux décroissant de la production s’explique en grande partie par la réduction de mil et sorgho.Kati :

 

Le gouvernement offre 90000 FCFA à des ménages

 

A Kati, sur plus de 5 500 familles recensées, plus de 3000 familles dans 12 quartiers de Kati ont reçu la somme de 90 mille F CFA chacune. Cette première vague de distribution a pris fin le lundi 31 janvier 2022 à la mairie de la localité. L’objectif est de soutenir les ménages affectés par la Covid 19 et les familles démunies. La distribution de ce fonds est une initiative du gouvernement malien. Elle entre dans le cadre de l’assistance aux personnes vulnérables touchées par les conséquences économiques de la Covid 19.

 

Ansongo :

 

Fin d’une formation pour les membres du CGS

 

Les acteurs de l’éducation notamment les membres du Comité de gestion scolaire (CGS) et les membres de l’Association mère enfants (AME) ont bouclé deux jours de formation mercredi (02/02/2022) à Ansongo. Ce recyclage est basé sur le rôle et la responsabilité des membres de ces organisations. La formation a été organisée par le Centre d’animation pédagogique d’Ansongo avec l’appui financier de l’ONG IRC.

 

35e sommet de l’UA :

 

Un programme chargé

 

Il s’ouvre au siège de l’organisation ce samedi 5 mai. Il y a trois mois, plusieurs ambassades appelaient leurs ressortissants à quitter l’Éthiopie, craignant que les rebelles du Tigré ne s’emparent de la capitale éthiopienne. Ces derniers jours, les délégations africaines y affluent au contraire pour ce sommet.

 

Il y a sera bien sûr question de cette série de coups d’État récemment observée sur le continent. Depuis le dernier sommet, pas moins de quatre pays ont été suspendus de l’Union africaine : la Guinée, le Mali, le Burkina Faso et le Soudan. Le Tchad en revanche a été épargné, quand bien même un conseil militaire dirigé par le fils de l’ex-président Déby gouverne le pays depuis son décès. Ce qui suscite certaines critiques sur une réponse jugée « incohérente » de l’UA face aux transitions anticonstitutionnelles.

 

FALEA

 

GoviEx lance un programme de forages de 6 000 m au projet de poly métaux Falea

 

le Mali est l’un des principaux producteurs africains d’or et les revenus générés par le secteur minier dans ce pays dépendent fortement du cours du métal jaune. Cependant avec le développement de nouveaux projets sur d’autres métaux, la dépendance envers l’or devrait baisser dans quelques années.

 

La compagnie minière GoviEx Uranium a annoncé le 3 février le lancement d’un programme de forages de 6 000 mètres au projet de poly métaux Falea. Le programme d’exploration de cette année devrait se concentrer sur les cibles identifiées par les levées géophysiques de polarisation induite (IP) réalisées en 2020 et 2021 sur cet actif hébergeant notamment des minéralisations aurifère, uranifère et argentifère.

L’Aube

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here