Home Faits divers Kéniéba: Deux caporaux de la Garde nationale mis aux arrêts à Darou

Kéniéba: Deux caporaux de la Garde nationale mis aux arrêts à Darou

36
0
SHARE

Les faits se sont déroulés à Darou (commune de Faraba), dans la nuit de dimanche à lundi 2 mai. Deux hommes, en tenue militaire, s’en sont pris aux orpailleurs portant des sacs contenant des boues d’or. Par la suite, ils ont été alpagués par la population, appuyée par des » Donsos » de la localité.Selon nos informations, les deux hommes, en tenue militaire, ont soulagé les orpailleurs de l’or au nom d’une  » mission déployée sur place « . Ceux-ci, à leur tour, ont alerté la population. Cette dernière, très remontée, à pu mettre la main sur les arnaqueurs, qui seront mis à la disposition de la mairie de Faraba, dont relève Darou. A cet effet, des éléments des forces de Défense et de Sécurité (FSD), en pick-up, sont venu les cueillir et les mettre à la disposition de la Gendarmerie de Kéniéba. Sur place, les agents venus récupérer les fauteurs voulaient partir avec les éléments ayant eu un rôle déterminant dans leur arrestation,  » la population s’est finalement opposée à leur départ, arguant qu’ils sont tout le temps victimes de telle situation avec les porteurs d’uniforme au nom du  » ministère des Mines, de l’Energie et l’Eau « , a expliqué à l’Indépendant notre source, qui a requis l’anonymat. Et d’ajouter que cette affaire, qui tourne autour de l’or, interpelle le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau à saisir cette occasion pour éclairer les missionnaires sur leur rôle sur place, afin d’éviter qu’une telle situation se répète à Kéniéba.Cependant, l’Armée malienne, à travers la Direction de l’Information et des Relations publiques (DIRPA) a, dans un communiqué, en date d’hier, informé que  » deux caporaux de la Garde Nationale ont tenté de poser un acte odieux et inacceptable. Ces deux gardes se sont fait passer pour des gendarmes « . Ils ont été démasqués par les vrais agents en service à Kénièba.  » Ils sont présentement à la disposition de la Gendarmerie pour des besoins d’enquête et d’autres dispositions utiles. La hiérarchie militaire continue les investigations pour situer les responsabilités « , rapporte le communiqué.

 

O.BARRY

 

Source: L’Indépendant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here