Home Actualités EDM- Défis et perspectives : le DG Oumar Diarra sans langue de...

EDM- Défis et perspectives : le DG Oumar Diarra sans langue de bois

45
0
SHARE

Ce vendredi 15 Avril, c’est dans le but d’aviser l’opinion sur les défis et les perspectives auxquels la Direction fait face depuis plusieurs mois qu’une visite sur la centrale de Sirakoro a été effectuée avec un parterre d’hommes de médias. Une visite couronnée par une conférence de presse animée par le DG Oumar Diarra qui a offert un cocktail en guise de rupture de jeûne aux journalistes à la maison de la presse.

En début d’après-midi de ce vendredi, les hommes de médias ont été accueillis sur le site de la Centrale thermique de Sirakoro. Sur place, ils ont échangé avec le chef du projet de ladite centrale qui les a conduits dans les différents compartiments de cette centrale à 100 MW en plein chantier.

 

Selon le Chef du projet Ousmane Coulibaly, n’eussent été quelques contraintes liées au transport de certains matériels importés, la centrale de Sirakoro serait aujourd’hui en train fournir de l’électricité aux populations. Car, explique-t-il, plusieurs de matériels, notamment des câbles commandés pour des liaisons dans le transport de l’électricité produite, sont à ce jour bloqués dans des ports. Une situation à l’effet de la crise qui sévit.

Sur le terrain, à Sirakoro, des imposants groupes générateurs de la centrale sont déjà installés avec des raccordements aux autres compartiments en plein montage.

Si pour le chef de chantier, la centrale était censée être en service effectif dès avril 2022 conformément au contrat, les raisons liées à la crise du pays expliquent l’état actuel d’avancement des travaux. Néanmoins, le travail est en cours.

Dans sa longue intervention à la maison de la presse, le Directeur Général d’EDM-SA Oumar Diarra a d’abord attiré l’attention des journalistes sur les raisons des coupures récentes de l’électricité qui selon lui, ne sont pas du fait d’un quelconque déficit de production d’électricité. Mais plutôt, du fait de la vétusté de certaines installations vieilles de plusieurs années, causant ainsi de soucis énormes dans le transport de l’électricité produite à travers le réseau interconnecté.

Mais toutefois, face à la demande de plus en plus croissante, pour maintenir en permanence la desserte, le DG de l’EDM n’est pas sans stratégie. Il indique des dispositions déjà entreprises, telle que l’installation par anticipation dès 2021 de deux nouvelles centrales de 20 mégawatts chacune, à Badalabougou et à Sotuba.

Il faut rappeler que la construction de la centrale de 100 mégawatts de Sirakoro dont le planning prévoyait une mise en service graduelle avec l’arrivée des premiers 25 mégawatts sur le réseau pour mi-avril 2022 et la mise en service totale pour fin juin 2022 est surveillée comme du lait sur le feu par le Directeur Général Oumar Diarra.

Pour rassurer les populations, le DG Oumar Diarra a promis que les entretiens des réseaux djéà existants permettront dans les semaines à venir de venir à bout des coupures. Car déjà, l’EDM fournit plus que la demande. Il s’agit donc de maintenir le rythme du transport par l’entretien et le suivi permanant des infrastructures.

Madick Niang

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here