Home International Le Covid-19 a déjà fait perdre 20,5 millions d’années de vie, selon...

Le Covid-19 a déjà fait perdre 20,5 millions d’années de vie, selon des chercheurs

30
0
SHARE

Selon une récente étude publiée dans la revue Nature, l’humanité a perdu plus de 20 millions d’années de vie du fait des morts prématurées causées par la pandémie de Covid-19.

Un chiffre choquant: 20,5 millions d’années de vie ont déjà été perdues à cause du Covid-19, indique une étude publiée le 18 février dans la revue scientifique Nature. Cet indicateur mesure le nombre d’années d’espérance de vie qui ont été perdues du fait d’un décès prématuré.

«Nous constatons que plus de 20,5 millions d’années de vie ont été perdues à cause du Covid-19 dans le monde», concluent les auteurs de l’étude qui précisent que le décompte des morts seul n’est pas suffisant pour comprendre l’impact du coronavirus sur la mortalité et qu’il faut aussi analyser «à quel point les décès sont prématurés».

Ainsi, en moyenne, 16 années de vie sont perdues par chaque décès, est-il indiqué.

Plus de six millions d’années perdues pour les moins de 55 ans

Alors que l’âge moyen des décès analysés dans l’étude est de 72,9 ans, seule une fraction d’années potentielles de vie perdues peut être attribuée aux personnes appartenant aux tranches d’âge les plus âgées, expliquent les chercheurs.

«À l’échelle mondiale, 44,9% de l’ensemble des années potentielles de vie perdues peut être attribués aux décès de personnes âgées de 55 à 75 ans, 30,2% aux personnes de moins de 55 ans et 25% aux personnes de plus de 75 ans».

Ainsi, les moins de 55 ans, le groupe le plus épargné par la maladie parmi les tranches d’âge présentes, ont perdu plus de six millions d’années de vie.

Analyse de 1,2 million de morts

Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont analysé la statistique des décès dus au Covid-19 ainsi qu’une estimation des décès excédentaires. Ils ont de ce fait passé en revue les données de 81 pays disponibles au 6 janvier, soit 1.279.866 morts au total.

À noter: le bilan mondial de la pandémie s’est alourdi depuis. À ce jour, il est de plus de 2,4 millions de décès, selon les dernières données de l’université Johns-Hopkins.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here