Accueil Actualités CMAS: au secours, c’est le pugilat !

CMAS: au secours, c’est le pugilat !

8
0
PARTAGER

Depuis deux jours, le torchon brûle entre le Coordinateur des Mouvements, Associations et sympathisants de l’Imam Mahmoud DICKO (CMAS), Issa Kaou NDJIM, et l’administrateur de la page CMAS, N’Dounga MAIGA. Pour cause, dans un post sur la page Facebook de la CMAS, N’Dounga MAIGA a écrit que les propos de Kaou NDJIM n’engagent que sa personne. En réplique le Coordinateur de la CMAS a ordonné de bloquer l’administrateur principal de la page Facebook. Cette mésentente a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Beaucoup trouvent que le jeune N’Dounga MAIGA a manqué de professionnalisme. Les internautes pensent que ce linge sale devrait se laver en famille sans être transporté sur les réseaux sociaux. C’est le sujet de votre Facebokan du jour !

Kossa MAIGA : un jeune très déterminé, courageux et convaincu de ce qu’il faisait. Mahamadou N’Dounga MAIGA était celui qui animait la page de la CMAS de l’Imam Mahmoud DICKO. Il galvanisait non seulement les jeunes du M5-RFP à chaque fois qu’il était nécessaire, mais aussi il informait et invitait leurs partisans à rester debout. Son courage et sa bravoure était incontournables dans la distribution de l’information. Il était vraiment à la hauteur.

Mohamed Zakiyou HAIDARA : c’est tout simplement son manque de professionnalisme. Issa Kaou N’Djim n’est pas passé par la page CMAS pour dégager ses opinions et lui il n’a pas à le faire. La page n’appartient pas à Ndouga. Donc sa soi-disant publication redressant N’DJIM devrait être sur son compte personnel Facebook et non la page CMAS. Il y a des chargés de Com qui gèrent 100 pages au Mali ici. Des Community managers qui gèrent 200 pages, mais personne ne les connaît étant l’administrateur de page X ou Y, mais qui ne connait pas la tête de cet admin ? Cet admin qui se sert de la page CMAS pour s’afficher avec les personnalités et sur la même page. Qu’on arrête ces choses-là. Si les propos de Kaou N’DJIM n’engagent que lui, tes redressements aussi n’engagent que ta personne. Donc, il fallait te servir de ton compte personnel pour le faire. An ga Yan Bla.

Mohamed Ag ASSORY: l’infatigable chargé de Communication de la CMAS a été limogé suite à ses positions contre Kaou N’DJIM!
On ne s’en prend pas au Porte-parole de l’Imam! Courage mon cher, tu es un homme de conviction.

Samba Balobo Bah : qu’il retourne chez son ancien chef qu’il a trahi pour aller avec la CMAS. Il s’agit de ‘’wati sera’’ de Sékou DJIGUE.
Farafina Authoryté Krymo : être un homme de conviction n’est pas chose facile hein ! Souvent les balles te frappent en plein cœur!
Bon, sa manière de communiquer sur la page avait été trop critiquée ces temps-ci. Donc l’imam le tenait à l’œil et attendait un petit faux pas du jeune. Ndouga n’avait peut-être pas remarqué cela. Un conseil: la CMAS gagnerait à ne pas jouer sur le terrain des limogeages, s’ils ne savent pas la suite, moi je connais….

Daouda DANSOKO : je crois que Kaou Djim est le meilleur pour l’imam. C’est un visionnaire à mon avis.

Abdoulaye MAIGA : Kaou NDJIM est un populiste ; c’est lui normalement qui doit être viré de la CMAS.
Abdoul Aziz TOURE : non, je pense surtout que MAIGA a fait preuve de peu de professionnalisme depuis longtemps d’ailleurs. Plusieurs fois il a exposé même l’imam avec ses posts. Et son vocal d’aujourd’hui avec l’euphorie qu’il décrivait était intolérable. Il fallait agir.

Pnl Uthman BA : en tout cas, il a fait du bon boulot dans le M5. Il a peut-être manqué d’un peu de professionnalisme des fois, mais est-il spécialiste de la com ? Même si oui, l’homme est juste homme.

Samba Moctar DAWARA : un regroupement comme le M5-RFP, celui qui est chargé de sa communication doit être un professionnel et se garder de faire le commentaire qu’il a fait. Ce n’était pas du tout professionnel. Une faute, il faut la sanctionner. Nous lui souhaitons bonne chance.

Amadou Cheick : tu ne peux et ne dois te permettre de dire que ton coordinateur ne parle qu’en son nom sans être sanctionné. Dans une organisation, il y’a toujours un organigramme. La justice commence par le respect des textes aussi.

Al Husseyni Ibrahim : la politique malienne, ce n’est pas une affaire de Cœur. Courage bon homme.

Amadou DIARRA : tu es vraiment un noble homme, je suis de cœur et d’esprit avec toi mon frère.
Lamine DIARRA : ça ne se règle pas sur le réseau, ça devrait être entre vous. Vive le M5; vive la CMAS, vive l’Imam Mahmoud DICKO.

Karim KONE : je ne suis membre ni de la CMAS, ni du M5, même si c’est vrai ce que tu dis, tu n’as pas raison. Les responsables d’un même parti politique ne se recadrent pas sur les réseaux sociaux. Ça se discute au QG.

Kaba Bouya : ne joue pas la victime ici. Tu as mal fait mon frère ; il faut assumer. Et laisse-nous en paix. Va faire ton selfie ailleurs.

Toure Amadou : il était bien de régler cela en interne, que de vous donner en spectacle sur les réseaux sociaux. La raison prime sur le cœur.

Malick SY : quelle déception ! Les Maliens ne parviennent plus à parler le même langage. Pourquoi tant de différence, d’égoïsme et de cupidité ? Nous avons intérêt de nous aimer, nous entendre pour éviter le pire.

Nianson DIARRA : j’apprécie beaucoup ton franc-parler, malgré ton jeune âge. C’est très important de savoir se ressaisir. On ne dénigre pas un compagnon de lutte. L’art de mesurer ses mots est très important.

Abdoulaye YALCOUYE : honnêtement j’appréciais ta façon de communiquer, mais ton intervention par rapport à Kaou NDJIM était une erreur. Tu devrais de voir d’abord avant de te mettre sur les réseaux pour raconter des choses. Quand on travaille dans une équipe, il y a des choses à ne pas faire.

Info–Matin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here