Home International Vers un boycott des JO de Pékin par Biden et la diplomatie...

Vers un boycott des JO de Pékin par Biden et la diplomatie américaine?

62
0
SHARE
Tandis que Washington piétine quant à envoyer ou non des responsables aux Jeux olympiques de Pékin, accusé par Washington de « génocide » à l’encontre des minorités musulmanes, Joe Biden a déclaré qu’il était « la délégation » et qu’il s’en occuperait sans cependant donner plus de détails.
L’arrivée de la délégation officielle américaine aux Jeux olympiques d’hiver à Pékin étant susceptible d’être annulée sur fond de tensions, la réponse de Joe Biden interrogé sur le sujet n’a pas apporté plus de clarifications.
« Je suis la délégation et je m’en occupe », a lancé le chef de l’État après un entretien tenu avec le Président chinois devant les journalistes sur le tarmac de l’aéroport de Manchester-Boston. Aucune autre question ne lui a ensuite été posée, car il a immédiatement embarqué.
Cette déclaration a été faite alors que la Maison-Blanche avait refusé de confirmer si un boycott était prévu.

« Je n’ai rien à ajouter à ce sujet. Mais je peux vous dire que cela ne faisait pas partie de la conversation [de Joe Biden et Xi Jinping, ndlr] », a déclaré le 16 novembre le porte-parole adjoint de la Maison-Blanche Andrew Bates aux journalistes à bord d’Air Force One.
Entre-temps, le Washington Post a avancé que Joe Biden devrait bientôt annoncer sa recommandation de ne pas envoyer de responsables américains à cet événement.
L’auteur de la publication se réfère à plusieurs sources au sein de l’administration, selon lesquelles une telle annonce serait faite d’ici fin novembre.

Une forme de protestation

La question de l’envoi des délégations officielles américaines aux cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques de Pékin en 2022 est ouverte depuis plusieurs mois.
En mai dernier, Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, a appelé la communauté internationale à boycotter l’événement pour protester contre les mesures entreprises par Pékin à l’encontre des musulmans ouïghours dans la région du Xinjiang, qualifiées par Washington de « génocide ». Une accusation qui a été fermement réfutée par les autorités chinoises.
En mars 2021, le sénateur Mitt Romney a également plaidé pour un boycott économique et diplomatique de ces Jeux olympiques du fait qu’un boycott complet serait « contre-productif ».

Négociations entre Xi Jinping et Joe Biden

Les chefs d’État se sont retrouvés par visioconférence pour aborder la question des relations sino-américaines. Dans un premier temps, Joe Biden a exprimé ses préoccupations sur le respect des droits de l’Homme en Chine. Le pays est accusé d’avoir mis en place un système de travail forcé via la détention d’environ un million d’Ouïghours et autres minorités principalement musulmanes dans des camps depuis 2016.
Puis les dirigeants ont échangé au sujet de Taïwan qui dispose d’un gouvernement, d’une monnaie et d’une armée propres et jouit d’un système démocratique. Le territoire n’a toutefois pas proclamé d’indépendance formelle et continue à s’appeler officiellement « République de Chine ».
Washington soutient manifestement la population de l’île afin de la rendre indépendante de Pékin. Qui met en garde la partie américaine contre tout soutien.
Enfin, Joe Biden et Xi Jinping ont discuté de leurs relations économiques et commerciales exacerbées par la mise en place des sanctions américaines et des tarifs douaniers élevés.
Sputnik.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here