Accueil Actualités Traitement du paludisme et autres maladies: les miracles de l’Artemisia au Mali

Traitement du paludisme et autres maladies: les miracles de l’Artemisia au Mali

37
0
PARTAGER

Comme dans beaucoup de pays d’Europe et d’Afrique où il a fait ses preuves en traitant des cas de maladies les plus compliquées, l’Artemisia fait des merveilles au Mali. Cette plante miraculeuse a fait son entrée au Mali grâce à une dame engagée, en l’occurrence Mme COULIBALY Fanta TRAORE. Pour vulgariser ce produit dont elle a fait la découverte en Suisse, la directrice de la Maison d’Artemisia a animé une conférence de presse à la Maison de l’Artemisia sise à Kati Koko Plateau.

Au cours de l’entretien qu’elle a eu avec les journalistes, la directrice de la Maison de l’Artemisia au Mali, COULIBALY Fanta TRAORE, a expliqué comment elle a fait la découverte de ce produit et les maladies qu’il traite. Aussi a-t-elle profité de l’occasion pour solliciter l’accompagnement des autorités et des personnes de bonne volonté pour la culture et la transformation de cette plante en médicament au Mali.
La directrice a affirmé avoir découvert l’Artemisia en Suisse, lors d’une grande rencontre des femmes regroupées au sein de ‘’Africa femmes initiatives’’. Selon ses explications, elle a été choisie et formée par Mme Désiré DIOMA compte tenu de son expérience dans le domaine agricole.
« Après ma formation, je suis venue au Mali avec une petite quantité de semence de l’Artemisia et un peu de produit pour le tester à des malades. Le produit a été donné aux malades comme un médicament contre le paludisme. Après le test, les patients traités ont témoigné que le produit en plus du paludisme, traite le diabète, régularise la tension et est efficace contre beaucoup d’autres maladies », a souligné la directrice de la Maison de l’Artemisia au Mali.
Selon Mme COULIBALY Fanta TRAORE, c’est après plusieurs témoignages qu’elle a décidé de vulgariser l’Artemisia au Mali. Dans son champ à Sanankoroba, l’artemisia est cultivé. Après avoir été fascinés par les miracles de cet arbre, certains paysans et pépiniéristes se sont intéressés à sa culture. Compte tenu des chances réduites de réussir dans cette culture, la directrice de la Maison de l’Artemisia a conditionné la vente de la semence à la formation.
Aux dires de notre interlocutrice, l’obstacle majeur auquel elle est confrontée est le fait que le produit n’est pas bien connu au Mali. Alors que dans certains pays de la sous-région les autorités et des bailleurs se sont intéressés pour vulgariser ce produit qui constitue une solution miracle au paludisme.
En raison de son efficacité, dans certains pays voisins, l’Artemisia est vendu dans les pharmacies et certains mettent la main à la poche pour développer sa culture dans leurs localités.
Aux dires de Mme COULIBALY Fanta TRAORE, au Mali la vulgarisation de l’Artemisia reste timide, malgré son autorisation par les autorités. Il est cultivé seulement dans 47 villages. Après avoir fait des investissements colossaux, la directrice de la Maison de l’Artemisia au Mali a lancé un appel aux autorités et aux personnes de bonne volonté pour leur implication.
En effet, l’Artemisia est une plante aux airs de fougère issue de la pharmacopée traditionnelle chinoise. Après l’Asie et l’Europe, elle connaît un succès grandissant en Afrique, suite à ses miracles en traitant des maladies compliquées. Elle est prise en tisane selon le régime de «5g infusés 15 minutes dans un litre d’eau bouillante à boire sur la journée pendant sept jours».
Déjà à Kati où est logée la directrice de la Maison de l’Artemisia, les populations s’intéressent de plus en plus à cette nouvelle découverte. Avec les témoignages qui se propagent de bouche à oreille, beaucoup optent aujourd’hui pour l’Artemisia pour traiter leurs maladies. Un produit dont le prix est à la portée du citoyen lambda.

PAR MODIBO KONE

source:info matin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here