Home Culture Sikasso : le centre culturel Senoufo inaugure ses salles d’exposition

Sikasso : le centre culturel Senoufo inaugure ses salles d’exposition

101
0
SHARE

«Les senoufo : Dieu, la terre et les hommes», tel était le thème retenu pour le vernissage de l’exposition permanente du centre culturel senoufo. L’évènement qui était parrainé par l’ambassadeur de l’Allemagne au Mali Dietrich Pohl Becker, a eu lieu mardi dernier à Sikasso dans l’enceinte dudit centre.

La cérémonie était présidée par la représentante du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Aïda Koné. Cette exposition s’inscrit dans le cadre du projet de valorisation et de conservation des collections du musée du centre senoufo. Ledit projet a été financé par la République fédérale d’Allemagne au Mali pour un coût total de plus de 16 millions de Fcfa.

D’entrée de jeu, le gouverneur de la 3è région, Sinè Dembélé, s’est réjoui de la réalisation de ce projet. Lequel, selon lui, a permis l’acquisition d’un équipement en matériel d’exposition favorisant une meilleure conservation des collections. «Ce nouveau cadre d’exposition permanente donne une grande visibilité et lisibilité aux collections du musée», a-t-il déclaré. Selon lui, cette exposition nous fait voyager jusque dans l’historiographie politique du Kénédougou marquée par les règnes des rois Tièba Traoré (1866-1893) et Babemba Traoré (1893-1898).

La représentante du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme s’est réjouie de la rencontre. Aïda Koné a remercié l’ambassade de l’Allemagne pour son accompagnement et les experts du projet de promotion et de conservation des collections du centre pour leur travail titanesque.

«On se félicite non seulement d’avoir établi ce contact avec le centre culturel senoufo, mais on est également fier d’avoir soutenu le présent projet. Plus qu’un musée, ce centre constitue un espace d’échanges pour toute la société. C’est un endroit de rêve», a affirmé l’ambassadeur Dietrich Pohl Becker, ajoutant que ledit centre fait un travail d’une importance énorme.

Selon le directeur du centre culturel senoufo, le Père Bruno Ssennyondo, ce projet contribue à la lutte contre le trafic illicite des biens culturels en pleine expansion depuis la grave crise sécuritaire déclenchée en 2012. Il participe également au développement durable des communautés locales de la région tout en leur facilitant l’accès aux ressources culturelles. Remerciant l’ambassade de l’Allemagne pour son soutien, Bruno a invité toutes les bonnes volontés à tendre une perche de salut sur le centre dans le but de construire des édifices plus spacieux pour l’exposition et les animations socioculturelles.

La visite des salles d’exposition et des stands, des hommages au fondateur du centre, Emilio Escudero, ont marqué la fin de la cérémonie.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

SourceEssor

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here