Accueil Actualités SFD et Covid: un appui de 93 millions du Projet inclusif

SFD et Covid: un appui de 93 millions du Projet inclusif

43
0
PARTAGER

Un appui de 93 millions du Projet inclusif
604 kits de lavage des mains ; 604 gants en latex ; 604 masques en tissu local standardisé ; 604 savons liquide ; 604 gel hydro alcoolique de 475 ml ; 107 appareils de mesure de température multifonction ; 107 kits de connexion par routeur 4G (Malitel et Orange) ; 107 forfaits communication de 100 GO par kit et par mois, pendant 6 mois, tel est l’appui du Projet inclusif aux systèmes financiers décentralisés.

Ces lots font partie d’une réponse du Gouvernement et de ses partenaires, notamment le FIDA, le royaume Danemark et le Canada pour contribuer à réduire les effets de la crise liée au COVID-19 sur les activités des groupes cibles du Projet. Il s’agit des 12 SFD partenaires du Projet pour assurer la continuité de l’offre de services financiers et non financiers aux groupes cibles du Projet.
Selon le ministère de l’Agriculture, les effets de la maladie à Coronavirus pourraient avoir des incidences négatives sur la performance et la viabilité des PME et des producteurs avec son corollaire de ralentissement et de paralysie des activités économiques. Ces acteurs potentiellement affectés par les effets du COVID-19 sont ceux actifs dans la chaîne de valeur agricole et soutenus par les actions et activités du Projet inclusif. Il s’agit principalement des acteurs du secteur privé rural dont le Projet soutient l’animation de la dynamique partenariale.
La même source explique que deux principales motivations soutiennent l’appui du Projet inclusif à l’endroit de ce secteur.
D’une part, l’agriculture est stratégiquement le principal secteur de soutien économique et pourvoyeur d’emplois (alimentation, emplois, lutte contre la pauvreté, revenus d’exportation.
D’autre part, le secteur de la microfinance est le meilleur outil financier de soutien aux stratégies de lutte contre la pauvreté et d’inclusion financière au Mali.
Les équipements ont été réceptionnés hier, dans un hôtel de la place, par les bénéficiaires de la capitale et de l’intérieur du pays, au cours d’une cérémonie ponctuée par les interventions du Projet inclusif, Dramane SIDIBE, du Président de l’Association professionnelle des systèmes décentralisés, Adama CAMARA ; du chef de file des partenaires techniques et financiers des SFD, Manda SISSOKO ; des secrétaires généraux des ministères de la Promotion de l’investissement privé, des petites et moyennes entreprises, Drissa BERTHE, et de l’entreprenariat national et de l’Agriculture, Lassine DEMBELE.
Pour rappel, dans le but de réduire les effets de la crise sur les activités du secteur privé rural, le ministère de la Promotion de l’investissement privé, des petites et moyennes entreprises et de l’entreprenariat national et celui de l’Agriculture, avec l’accompagnement des partenaires précités, ont mis en place un Comité technique chargé de réfléchir et faire des propositions de solutions et de mitigation adaptées, susceptibles de construire la résilience des organisations professionnelles agricoles, des petites et moyennes entreprises agricoles/petites et moyennes industries et des systèmes financiers décentralisés.
Ainsi, les réflexions menées, à travers les sous-commissions de travail ont permis d’identifier des appuis à l’endroit des OPA, des PMEA/PMIA et des SFD.
Pour les organisations professionnelles agricoles (OPA), il est question de la mise en place des appuis financiers, dans le domaine de la diversification des activités agricoles, en équipements, et de l’assurance agricole, des appuis en termes d’accès à la formation.
Pour les PMEA/PMIA, les appuis seront orientés vers : la mise en place des appuis financiers ; la mitigation des problèmes liés à l’écoulement des produits sur le marché ; la facilitation de l’accès aux matières premières ; l’incitation à produire pour le marché local et à maintenir le personnel minimum nécessaire ; la promotion des filières céréales sèches et des de cueillettes.
Pour les SFD, les appuis seront orientés vers : la promotion des moyens de paiement mobiles ; la réorganisation du travail (dotation de kit de télétravail) et la sécurité des locaux de chaque SFD ; la mise en place de mesures-barrières…

PAR BERTIN DAKOUO

Info-Matin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here