Accueil Faits divers Route de Samè : L’explosion d’une citerne fait des dégâts matériels importants

Route de Samè : L’explosion d’une citerne fait des dégâts matériels importants

22
0
PARTAGER

Les familles Sangaré, Keïta et N’djiaye ont dormi à la belle étoile dans la nuit du mercredi au jeudi dernier. Les raisons ne sont pas inconnues , les familles ont été victimes d’une explosion d’une citerne qui s’est renversée sur leurs habitations.

Selon les informations recueillies auprès des victimes, le drame impliquant l’explosion de la citerne a eu lieu aux environs de 20 heures au quartier de Niomirambougou,  en Commune III. La citerne revenait de Kati et se dirigeait au centre-ville quand le chauffeur a perdu le contrôle à la suite de l’éclatement de pneu et s’est renversé sur le bas-côté. Dans sa chute, le camion-citerne de 50000L de gas-oil s’est qui renversé sur des habitations a aussitôt pris feu. Le feu, dans sa propagation, a calciné entièrement les maisons touchées par l’explosion. Selon les policiers, il n’y a pas de perte en vie humaine mais des dégâts matériels importants sont à déplorer.

Le commandant de la CCR, Abdoulaye Coulibaly que nous avons rencontré a expliqué qu’une panne technique est à la base de cet accident. « Aux environs de 20 heures, la citerne quittait Kati pour le centre-ville quand le pneu a éclaté faisant déséquilibrer le véhicule. Le camion qui a perdu le contrôle juste après l’immeuble Maya, s’est renversé sur les habitations et a explosé aussitôt. Il y’a eu des blessés légers et des maisons calcinés », ajoute-t-il. Cet incident, poursuit-il, a fait quatre à cinq blessés qui ont été amenés à l’hôpital. « Dès que j’ai été informé, j’ai envoyé trois motard pour stopper les camions qui descendait et ceux qui étaient en provenance de Bamako ont aussi été arrêté et les syndicats ont été informé », a indiqué l’officier de la police.

La première personne à intervenir était la nommée Assaran Diakité qui nous a donné quelques détails de cet incident : « Nous étions devant la porte, quand le pneu de la citerne a éclaté. Selon les dis des policiers, le pneu a éclaté à quelques km de nous. Ils les a demandés d’arrêter la voiture mais le chauffeur a continué sa course. La citerne est tombée quelques minutes seulement et elle a explosé. On a été obligé d’aller passer la nuit dans un autre quartier ». Le propriétaire de la maison nous a fait savoir que la seule chose qu’il a pu  faire sortir de la maison c’est juste sa famille : « Dès que j’ai entendu les bruits du pneu de la citerne, je me suis dépêché pour évacuer ma famille. Ils sont sains et saufs et personne n’a rien à part les vêtements qu’il porte. Tout a été emporté par le feu ».

Sa veuve fille a perdu suite à cette explosion 6 millions de FCFA. C’est en tout cas ce qui a été dit . « Hier soir aux environs de 20h, nous étions couchés dans la chambre lorsque j’ai entendu un bruit. Je suis sortie et j’ai remarqué que c’est une citerne. Je n’ai rien pu prendre, j’ai juste ténu la main de ma vieille mère et on est sorti de la maison. On a quitté la maison même pas 5min après la citerne a explosé. Tout a été brûlé et mes 6 millions avec. Je suis une veuve d’un militaire depuis l’année dernière. Mon mari est décédé suite à  une attaque terroriste. Je suis allée chercher son allocation hier même. Les banques était fermée donc j’ai été obligée de l’amener à la maison. Et tout est parti avec cet incident ».

Des huissiers étaient en train d’évaluer les dégâts au moment où nous quittions les lieux.

Oumou Kouttoum Cissé

SourceLe Pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here