Accueil Actualités Paiement des factures des prestataires de soins : « Le délai de...

Paiement des factures des prestataires de soins : « Le délai de 15 jours pour liquider les feuilles de soins est trop court », dixit le DG de la CANAM

41
0
PARTAGER

Le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), Mahamane Baby, a était face à la presse ce vendredi 06 décembre 2019 au siège de la CANAM sis à ACI 2000.

Accompagné des Directrices de l’INPS (Mme Sidibé Zamilatou Cissé) et de la CMSS (Mme Dicko Diaminatou Sangaré), le premier responsable de la CANAM a tenu a
clarifié certains points. Pour lui, « le délai de 15 jours pour liquider les feuilles de soins est trop court », tel que prévu par le contrat d’objectif et de moyens signé entre la CANAM et les prestataires de soins. A ce jour, a-t-il précisé, des centaines de milliers de factures s’accumulent de jours en jours, et il n’est point
facile de les liquider dans le délai imparti (15 jours). C’est pourquoi, a poursuivi M. Baby, le ministre de Tutelle s’est engagé à revoir l’ensemble des procédures de paiement des prestataires et à les réviser au besoin. Il (Ministre de la Santé et des Affaires Sociales)
s’est également engagé à faire l’audit de tous les paiements effectués aux prestataires.

Par ailleurs, le Directeur Général de la CANAM a fait savoir qu’il y a une « proportion inquiétante de la fraude aux médicaments, cela à tous les niveaux ».

Pour Mahamane Baby, Il n’y a jamais eu autant d’efforts fournis pour le paiement des prestataires qu’au cours des 4 derniers mois.

Dans une réunion de commission mise en place par le Conseil d’Administration de
la CANAM le 21 novembre 2019 pour régler la menace de suspension des officines de Mopti, la Direction de la CANAM avait donné toutes les assurances à un Président de syndicat de pharmaciens, par ailleurs, ancien PCA de la CANAM et actuel Administrateur de la CANAM que les paiements continueront mensuellement et qu’en début de mois la CANAM casse des Dépôts A Terme (DAT) pour faire des paiements trimestriels.

« Toutes les dispositions avaient été prises par les OGD afin que les pharmaciens soient dans leurs droits…La seule chose qui compte c’est la santé des populations maliennes et nous allons travailler afin que cela soit une réalité », a-t-il conclu.

SERCOM CANAM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here