Home Santé Intégration des personnes handicapées dans les bases de données sur le VIHPV...

Intégration des personnes handicapées dans les bases de données sur le VIHPV VIH-SIDA: la FEMAH et le ministère de la santé signent un engagement

23
0
SHARE

Les travaux du deuxième colloque national sur le handicap et le VIH/SIDA ont débuté ce vendredi 5 novembre 2021 ; sous la présidence du ministre de la Santé et du développement social, Mme Diéminatou SANGARE, au Grand Hôtel de Bamako. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet «Accès améliore par l’inclusion de tous dans la lutte contre le Vih/Sida au Mali (AAMI-Tous Vih/Sida) » FEMAPH-HI-RMAP+ financé par Expertise France.

La cérémonie d’ouverture des travaux de ce colloque de haut niveau a été marquée par la signature d’une déclaration d’engagement entre le ministre Mme Diéminatou SANGARE et la présidente de la Fédération malienne des Associations de personnes handicapées (FEMAPH), Mme Djikiné Hatouma GAKOU, relatif à l’inclusion des personnes handicapées dans les outils nationaux de collecte de données sur le Vih/Sida.
Cette rencontre a regroupé, le temps d’une journée, 75 participants composés de membres de l’équipe du Projet ; de partenaires stratégiques de la FEMAPH comme SE/HCNLS, le MSDS, les CSLS-TBH, l’ONU-SIDA, les organisations de la société civile intervenant dans le domaine.
Ce colloque, selon ses organisateurs, visait deux objectifs stratégiques à savoir : la mise en place du Comité national de suivi des droits des personnes handicapées(PVH) comme prévu dans la loi n°2018-027 du 12 juin 2018 relative aux droits des personnes vivant avec un handicap et de son décret d’application ; l’intégration des personnes vivant avec un handicap reconnu, populations vulnérables dans le Plan Stratégique nationale intégré VIH, TB et hépatites virales (PSNI) 2021-2025 au Mali. Il s’agissait aussi pour les participants de partager les bonnes pratiques du projet AAMI-Tous Vih/Sida.
Dans son mot de bienvenue, la présidente de la FEMAPH, Mme Djikiné Hatouma GAKOU, a rappelé que le projet AAMI-Tous Vih/Sida avait été conçu la FEMAPH, l’ONG HI et le RMAP+ avec pour objectif de faire participer les personnes vivant avec un handicap à l’élimination du Vih/Sida d’ici fin 2030.
De son propos, il ressort que le Consortium FEMAPH, ONG HI et le RMAP+ a déjà réalisé plusieurs activités de plaidoyer en faveur de l’intégration des personnes vivant avec le handicap dans les outils de collecte et de données sanitaires.
Elle a profité de cette tribune pour inviter le ministre de la Santé et du développement social qui présidait la cérémonie d’ouverture des travaux à s’engager pour l’inclusion des personnes handicapées dans les outils nationaux de collecte de données sur le Vih/Sida à travers la signature d’une Déclaration d’engagement ; l’accessibilité des personnes vivant avec le handicap aux infrastructures, équipements sanitaires publics et privés ; la prolongation et la mise à échelle progressive du projet AAMI-Tous Vih/Sida, etc.
Avant de terminer, Mme Djikiné Hatouma GAKOU a tenu à remercier les plus hautes autorités du Mali ; les départements ministériels, ainsi que l’ensemble des acteurs qui se sont investis pour que la loi n°2018-027 du 12 juin 2018 relative aux droits des personnes vivant avec un handicap soit promulguée et que son décret d’application soit signé.
Après avoir signé la Déclaration d’engagement au non de son département le ministre en charge de la Santé, Mme Diéminatou SANGARE, a salué les efforts du Consortium pour l’inclusion des personnes vivant avec handicap dans la lutte contre le Vih/Sida. La ministre a également rappelé l’ensemble des textes et Conventions ratifiés par le Mali en faveur de la défense et la promotion des droits des personnes handicapées. Mme Diéminatou SANGARE a aussi invité cette catégorie sociale à se faire vacciner et à respecter les mesures barrières contre le COVID-19.
Elle a souligné que les actions en faveur des couches vulnérables en général et des personnes en situation de handicap en particulier font partie des priorités du président de la transition et du Premier ministre. Pour preuve, Mme Diéminatou SANGARE a souligné la signature, le 1er septembre 2021, du Décret d’application de la loi relative aux personnes vivant un handicap.
Au terme de la cérémonie, la FEMAPH lui a décerné un diplôme de reconnaissance pour l’ensemble des efforts qu’elle ne cesse de fournir pour soutenir ses militants.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-Matin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here