Accueil Actualités Entrepreunariat jeune : Session de sélection des bénéficiaires de la vague 4...

Entrepreunariat jeune : Session de sélection des bénéficiaires de la vague 4 du PROCEJ / VOLET APEJ

35
0
PARTAGER
En janvier denier, le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Me Jean-Claude Sidibé avait effectué une visite de terrain dans la Région de Mopti au cours de laquelle il avait procédé à l’Alliance Franco-Malienne au lancement des formations en entreprenariat des jeunes non diplômés ou faiblement diplômés du PROCEJ au titre de la 4è vague de ce programme.
En effet, à la faveur de la revue à mi-parcours du PROCEJ jugée très satisfaisante pour ce qui concerne le volet de l’APEJ, il a été décidé de lui octroyer de nouvelles ressources en vue de former en entreprenariat les sortants des dispositifs de la DNFP et du FAFPA et allouer des kits à certains d’entre eux.
Cette session qui s’est ouverte ce jeudi matin à la Direction générale de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) était présidée par le Directeur Général Adjoint, M. José Pierre Felix Coulibaly assisté du Point Focal et conseiller spécial M. Mahamadou Fofana.
La session examinera plusieurs points relatifs aux activités inscrites dans la mise en œuvre de la vague 4 du PROCEJ.
Il s’agit primo de la formation entrepreneuriale et la création de micros entreprises pour 3 000 jeunes à sélectionner sans appel à candidature car tous les bénéficiaires seront des sortants des dispositifs de la DNFP et du FAFPA qui sont des agences d’exécution de la composante 1 du PROCEJ. Parmi les 3 000 jeunes à former, 1 200 bénéficieront de kits/fonds de démarrage ainsi qu’un suivi-accompagnement sur 12 mois par des ONG/bureaux d’études. Une ligne de garantie sera également ouverte au niveau du FARE pour accompagner 720 micros entreprises vers le système de crédit.
En second lieu, la session s’attachera à identifier et mettre à jour 1 060 plans d’affaires des vagues 1 à 3 déjà bénéficiaires de kits pour solliciter un financement complémentaire au FARE.
L’objectif ultime est de mettre à la disposition du FARE de la matière lui permettant d’atteindre ses indicateurs au titre du PROCEJ et par la même occasion offrir une seconde chance aux jeunes dont les dossiers ont été rejetés une première fois par le comité de crédit du FARE. A ce titre un quota est fixé pour chaque Région. Aucun jeune parmi les 500 micros entreprises fragiles ou ceux déjà financés par le FARE ne figurera dans la liste de ces 1 060 plans d’affaires à mettre à jour. Prioritairement, les 1 060 plans d’affaires doivent être portés par des jeunes ayant demandé un prêt complémentaire en plus de la subvention.
Tercio, au terme de ses travaux, la session devra identifier 500 micros entreprises qui bénéficieront d’un appui financier et d’un suivi périodique de l’APEJ.
A ce titre, elle se basera sur les besoins des micros entreprises recensés à l’occasion des différentes missions réalisées par l’APEJ sur l’ensemble du territoire.
Afin de garantir la transparence de l’exercice, les travaux de la session qui prendront fin mardi prochain, seront pilotés par une Commission comprenant l’APEJ, le CNPM, la CCIM et l’UCP PROCEJ. L’un des objectifs recherchés par cette session est d’atténuer les effets néfastes de la pandémie du coronavirus sur ces petites entreprises en recherchant la sauvegarde des emplois déjà générés.
CICOM APEJ
21 05 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here