Home Politique Cour suprême du Mali : Le procès de dissolution du CNT s’ouvre...

Cour suprême du Mali : Le procès de dissolution du CNT s’ouvre ce matin

114
0
SHARE

A la cour suprême du Mali, le procès en annulation du décret de nomination des membres du Conseil National de Transition, s’ouvre ce jeudi, 5 avril. La procédure a été introduite par le comité stratégique du M5-RFP.

Dans sa logique de refondation du Mali, le M5-RFP avait saisi, depuis le mois de janvier dernier, la cour suprême du Mali aux fins d’annulation du décret de nomination des membres du CNT. Ce mouvement hétéroclite qui s’est d’ailleurs considéré comme une force du changement n’a jamais cessé de fustiger la violation du décret de désignation des membres du Conseil National de Transition. D’où ce recours à la cour suprême pour la dissolution de l‘organe législatif. Les leaders du M5 ont toujours maintenu que l‘organe législatif de la transition est « illégal et d’illégitime ». En la matière, on se souvient encore des propos confiés à nos confrères de « Studio Tamani » par Me. Alifa Habib Koné, un des avocats du M5 : « Nous avons fait toutes les preuves qu’aucun dossier n’a été déposé, et que des membres ont été nommés sans être désignés sur une liste. Cela viole non seulement le principe de l’égalité qui est la conformité aux droits, mais également le principe de l‘égalité entre les citoyen ».

L’ouverture de ce procès vient confirmer les allégations de Konimba Sidibé, membre du M5 : « Le M5-RFP n’a pas retiré sa plainte concernant la dissolution du CNT. Nous attendons le jugement avec le PM CHoguel Kokalla Maiga.ET si la cour décide de sa dissolution, nous en serons heureux, si c’est le contraire, nous ferons avec », a-t-il dit sur le plateau TVnew.

A cet effet, si aucun membre du M5 ne contrôlait la primature, à cette période où la plainte a été déposée, il faudra rappeler que le poste est actuellement occupé par le Dr. Choguel Kokalla Maiga, non moins ex-président du comité stratégique du mouvement. Le poste actuel du Dr Maïga impactera-t-il le bon fonctionnement du dossier ? Surtout que l‘ouverture du procès se passe quelques jours après l’adoption du plan d’action du gouvernement de Choguel par lesdits membres du CNT. Les avocats du M5 vont-ils baisser les bras, ou continueront-ils à se battre pour coûte que coûte obtenir cette dissolution qui, il faudra le dire, n’arrange pas le gouvernement de Choguel ? En tout état de cause, l’arrêt que rendra la cour suprême éclaircira d’avantage les Maliens sur la question.

Mamadou Diarra

SourceLe Pays

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here