Home Actualités Conseil national de Transition : L’organe législatif désormais prêt à amorcer ses...

Conseil national de Transition : L’organe législatif désormais prêt à amorcer ses activités

31
0
SHARE

Après avoir adopté le règlement intérieur, élu le président et composé le bureau et les commissions générales, les membres du Conseil national de Transition (CNT) ont procédé, hier, en séance plénière au Centre international de conférences de Bamako (CICB), à la désignation des représentants au niveau du Parlement panafricain, de la Cedeao et des Comités interparlementaires CIP-Uemoa et CIP-G5-Sahel. L’organe législatif de la Transition est donc désormais prêt à amorcer pleinement ses activités. À l’ouverture de la séance qui s’est déroulée en présence du ministre de la Refondation de l’État chargé des Relations avec les institutions, Mohamed Coulibaly, le président du CNT a proposé de rendre régulièrement hommage aux victimes civils et militaires de la crise que traverse notre pays, par une minute de silence au début de chaque plénière.Pour le colonel Malick Diaw, ce serait une manière, pour les membres du CNT, de renouveler leurs condoléances aux familles endeuillées et de s’incliner constamment devant la mémoire des disparus. Aussi, le président du CNT a, en ce début de Nouvel an, présenté aux membres de l’organe et à l’ensemble des Maliens, ses vœux de bonne et heureuse année, de réussite et de paix dans un Mali débarrassé de la Covid-19.

Le colonel Malick Diaw a ensuite annoncé que par le décret n° 2021-0001/PT-RM du 4 janvier 2021, le CNT a été remembré après la démission d’un de ses membres. Par ce décret présidentiel, Haïdara Aïchata Cissé dite Chato, ex-députée de Bourem dans les 4è, 5è et 6è législatures de l’Assemblée nationale, est nommée en remplacement du démissionnaire Oumarou Diarra. Après la présentation du nouveau membre du CNT, le président Diaw précisera que cette plénière porte sur le dernier point de la séance suspendue le 31 décembre dernier. Il s’agit de celui relatif aux nominations personnelles, c’est-à-dire les désignations des membres qui représenteront le CNT au sein du Parlement panafricain, de la Cedeao, du CIP-Uemoa et du CIP-G-Sahel. Pour cela, conformément aux textes de l’organe, il a suspendu la séance pour une heure afin de permettre au secrétariat général de réceptionner les candidatures. À la reprise de la séance, 58 candidatures ont été réceptionnées.

Après le dépouillement, lecture a été faite de la liste des membres retenus pour représenter le CNT dans ces différentes organisations interparlementaires. Pour le Parlement panafricain, les membres retenus sont Salif Keïta, Aly Koné, Moctar Mariko, Amina Fatima Ibrahima Fofana, Haïdara Aïchata Cissé. Ceux désignés pour le Parlement de la Cedeao sont Hamèye Founè Mahalmadane, Mohamed Ould Sidy Mohamed, Abdoul Karim Daou, Nana Aïcha Cissé, Koné Mariam Koné, Seydou Badini. Abdoul Madjid dit Nasser Ag Mohamed Ansary, Marimanthia Diarra, Boubacar Amadou Coulibaly, Salif Doumbia, Fatoumata Namory Keïta sont ceux qui représenteront le CNT au CIP-Uemoa. Alors que Bajan Ag Hamatou, Moustapha Sangaré, Moussa Ag Acharatoumane, Abdoulaye Gakou, Akly Ag Souleymane, Lassine Tounkara, Abdallahi Mouhamedoun Alansari, Amadou Keïta, Zeïnabou Diawara et Hawa Macalou sont ceux qui représenteront l’organe au niveau du CIP-G5-Sahel.

Après avoir félicité les membres ainsi désignés, le colonel Diaw dira qu’en leur qualité d’ambassadeurs du CNT, il compte sur eux pour porter haut le flambeau du Mali au sein de leurs regroupements interparlementaires respectifs.
Après l’adoption du règlement intérieur, le CNT est doté désormais de ses organes essentiels ; à savoir le bureau et les commissions, a rappelé le président Diaw. En outre, dira-t-il, il a été procédé à la désignation des représentants dans les organisations interparlementaires. Le colonel Malick Diaw a salué le bon déroulement global de l’ensemble des opérations, tout en souhaitant que cet esprit de bonne collaboration puisse toujours régner au sein du CNT. «Nous pouvons dire aujourd’hui que le CNT est dorénavant bien structuré et prêt à amorcer pleinement toutes ses activités», a indiqué le colonel Diaw, qui a remercié les uns et les autres pour leur détermination et leur contribution de qualité durant les travaux.

Il les a cependant invités à la cohésion et à l’union sacrée autour du Mali qui a des objectifs de paix et de stabilisation qu’ils ne doivent jamais perdre de vue. Le président a, par ailleurs, invité les membres de l’organe à plus d’engagement patriotique comme ils en ont déjà fait montre et à surtout plus de responsabilité pour relever les nombreux défis qui attendent le CNT. Avant de leur rappeler que le CNT constitue la vitrine et l’épine dorsale de la Transition. «Nous sommes désormais scrutés par les Maliens et la communauté internationale. Pour cela, nous n’avons qu’une seule option : celle de réussir», a-t-il insisté. Ce point qui était le dernier de l’ordre du jour a mis fin à la séance inaugurale du CNT convoquée le 5 décembre 2020.

Dieudonné DIAMA

Source : L’ESSOR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here