Home Economie Après avoir atteint et dépassé les objectifs de recettes 2020 : L’administration...

Après avoir atteint et dépassé les objectifs de recettes 2020 : L’administration des douanes du Mali table sur 656,250 milliards en 2021

59
0
SHARE

Le succès engrangé durant l’exercice budgétaire 2020 en terme de recouvrement des recettes (579 milliards 295,7 millions de Fcfa recouvrés sur une prévision de 567 milliards FCFA) ne fait pas perdre de vue à la Direction Générale des Douanes du Mali le challenge important de renflouer les caisses de l’Etat à hauteur de 656,250 milliards FCFA en 2021. Pour ce faire, l’administration des douanes sous l’égide de son DG, l’Inspecteur général Mahamet Doucara a déjà pris le taureau par les cornes.

Doté d’un calme olympien, porté sur une méthode sans tambour ni trompette, l’Inspecteur Général des Douanes, Mahamet Doucara est un directeur méthodique, stratège et expert de toutes les niches de recettes pour permettre aux douanes maliennes de maintenir la dragée haute. Ses instructions sont respectées à la lettre par les services rattachés à sa direction et les agents sur le terrain, car nanties de la réglementation douanière. Et rien d’autre.

Plusieurs fois annoncé comme partant, le DG Doucara, fini par convaincre à travers ses résultats en termes de recouvrement de recettes. Il apparaît désormais comme celui sur lequel les autorités de la Transition peuvent compter pour maintenir, sinon mettre sur une courbe ascendante les indicateurs de la croissance économique avec des finances publiques porteuses. Pour rappel, malgré l’impact de l’insécurité sur une grande partie du territoire national, de la pandémie de la Covid19 et de la situation socio-politique du pays durant l’année 2020, les objectifs de recettes de la Loi des Finances Rectificative 2020 de la Direction Générale des Douanes fixés à 567 milliards FCFA ont été atteints et dépassés à hauteur de 102,17%. A cet effet, l’administration des douanes maliennes à renflouer les caisses publiques à l’ordre de 579 milliards 295,7 millions de Fcfa, soit un gap positif de 12,295 milliards FCFA.

Ces résultats sont le fruit d’un bon management au regard du fait que la Direction Générale des Douanes, compte tenu de tous les facteurs handicapants ci-dessus cités, a mis les bouchées doubles pour accentuer le recouvrement des recettes au titre des importations des marchandises solides et des produits pétroliers. Cela sans manquer de veiller sur la contrebande et son corolaire de trafics frauduleux transfrontaliers.

La hiérarchie douanière du Mali entend maintenir le cap pour booster l’économie nationale et permettre aux autorités de la transition d’accomplir leur mission, conformément à la charte de la transition et la feuille de route du Gouvernement.

C’est pourquoi dans une lettre circulaire, le Directeur Général des Douanes, l’Inspecteur Général Mahamet Doucara, suite à l’analyse du résultat au titre de l’exercice  2020 a invité l’ensemble des directeurs, chefs de bureaux, directeurs régionaux et chefs de brigades et de postes à la mise en œuvre de certaines mesures déjà identifiées tout au long de l’année précédente. Et ce, afin de : « régenter l’ensemble des structures pour le respect de la procédure d’importation et de dédouanement des marchandises dans la mesure où le service devra faire face à un objectif plus ambitieux en 2021 ».

A noter, qu’en 2021, les prévisions de recouvrement des recettes assignées à l’Administration des Douanes, sont fixées à 656,250 milliards FCFA. Soit 175,000 milliards FCFA au titre des importations de produits pétroliers et 481,250 milliards FCFA au titre des marchandises solides.

Sans outre mesure, le premier patron des douanes maliennes a indiqué que la réalisation de ces objectifs quantifiés demeure impérative et interpelle chaque agent des douanes. Vigilance et loyauté, telle est la devise des douanes maliennes.

Moustapha DIAWARA

Le Sursaut

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here