Accueil Actualités Aliko Dangote fait un don de 20 millions de dollars au Centre...

Aliko Dangote fait un don de 20 millions de dollars au Centre africain de New York

185
0
PARTAGER

Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, a fait un don 20 millions de dollars pour aider à changer les récits sur l’Afrique dans le monde. Le don a été fait au Centre africain de New York, en vue d’inverser la tendance des informations négatives sur l’Afrique.

Le financement est le plus grand défi pour les jeunes entreprises médiatiques dans les pays africains, et il est nécessaire que les donateurs locaux et internationaux investissent dans le soutien et la croissance des organisations médiatiques dans leur travail.

Le don du milliardaire nigérian a été fait par l’intermédiaire de la Fondation Aliko Dangote. La Fondation Bill et Melinda Gates a soutenu la vision de Dangote en annonçant une nouvelle subvention de 5 millions de dollars au Forum Future Africa.

Selon un communiqué de presse, « la subvention de la Fondation Gates est destinée à la campagne de financement du Centre et à l’élaboration de ses initiatives politiques ».

Le Centre africain est une institution à but non lucratif axée sur la lutte contre les stéréotypes historiques sur le continent africain et une plaque tournante pour créer un carrefour de la politique, des affaires et de la culture africaines et recréer des récits sur la signification économique et culturelle de l’Afrique aujourd’hui et dans l’avenir.

Bien que ce don jouerait un rôle majeur, il n’est pas encore certain qu’elle soutiendrait les médias numériques basés en Afrique, qui se préoccupent également de corriger la perception négative de l’Afrique par le monde extérieur, et de faire face au révisionnisme historique.

Selon M. Dangote, « le Centre africain présente l’Afrique d’une manière contemporaine et multiforme comme un centre d’innovation, de croissance et de potentiel illimité, ce qui rend ce projet extrêmement important ».

« C’est l’occasion d’établir de nouveaux récits sur l’Afrique d’aujourd’hui, avec son mélange inégalé de personnes, d’idées et de ressources, qui sont à la fois sa plus grande force et le fondement de son immense promesse inexploitée. Les liens que le Centre établira entre l’Afrique, les États-Unis et le reste du monde, y compris les membres de la diaspora, sont plus nécessaires que jamais », a déclaré M. Dangote.

Un nouveau rapport publié cette année par Anya Schiffrin, chargée de cours à l’Université de Columbia, et intitulé « Fighting for Survival : Media Startups in the Global South » a révélé que le financement est le plus grand défi pour les jeunes entreprises des médias dans le Sud global. Le rapport met l’accent sur les journalistes qui dénoncent la corruption et demandent des comptes au fonctionnaires, et les professionnels des médias interrogés affirment que le financement de leurs opérations est le plus grand défi, bien plus important que la sécurité physique ou le risque politique. Le rapport a révélé que pour de nombreuses organisations interrogées, le soutien au journalisme indépendant avec des revenus de lecteurs et d’annonceurs ne fonctionne pas comme un modèle commercial durable, de sorte que le financement des donateurs est nécessaire pour soutenir ce travail important.

M. Schiffrin a interviewé des douzaines de jeunes entreprises médiatiques en Afrique au fil du temps et a conclu que de nombreuses entreprises médiatiques en démarrage ne sont pas financièrement viables sans le soutien de donateurs. Le rapport suggère que les bailleurs de fonds internationaux investissent dans le soutien et le développement de ces organisations qui œuvre pour l’égalité, la lutte contre la corruption et la mise en lumière d’histoires d’abus de pouvoir qui, autrement, ne seraient pas rapportées.

Crédit photo : prnewswire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here